Logo Journal L'Essor
2023 2022 2021 2020 2019 2018 2017
2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Février 2022
Hospitalité
Auteur : Sylvain Cuzent

Que nous est-il arrivé? La France qui a longtemps été considérée comme une terre de liberté, un pays d’accueil, la France qui après la Révolution de 1789 accueillait les persécutés d’Europe, les juifs notamment, cette France semble bien loin. Encore au début du 20e siècle c’est en France que trouvaient refuge de nombreuses personnes fuyant les guerres et les difficultés dans l’Est de l’Europe parmi lesquelles de nombreux artistes1 qui créèrent des oeuvres dont nous profitons aujourd’hui et que des millions de touristes viennent visiter chaque année.

Que nous est-il donc arrivé pour qu’aujourd’hui en ce début de campagne électorale la tonalité de nombreux discours politiques soit teintée de nationalisme excluant, de xénophobie voire de racisme et de haine. Les leaders de droite semblent s’être lancés dans une course à celui ou celle qui apparaîtra la ou le plus ferme dans cette posture de repli et de fermeture, d’exclusion.

Ceux-là même qui affirmaient les références chrétiennes de notre pays et de l’Europe semblent aujourd’hui en avoir oublié l’essentiel, l’amour du prochain! Au point que le Pape François visitant des camps de réfugiés et de migrants sur l’île de Lesbos a parlé de «naufrage de civilisation»! Quand des centaines de personnes – car derrière ce concept de migrants ou de réfugiés il s’agit bien de personnes, de femmes, d’hommes, d’enfants – se noient en Méditerranée et maintenant dans la Manche, on peut tenter de faire croire qu’elles et ils sont victimes de passeurs, mais c’est une hypocrisie honteuse! La réalité c’est que ces gens sont d’abord victimes de la politique migratoire de l’Europe et de la France!

Nous sommes légitimement scandalisés lorsque le président biélorusse fait amener des milliers de personnes jusqu’à la frontière avec la Pologne pour faire pression sur l’Europe, mais pourquoi n’avons-nous pas eu le même sursaut de solidarité lorsque nos gouvernements fermaient les ports aux navires partis secourir les naufragés de Méditerranée?

Nous sommes révoltés à juste titre lorsque nous apprenons que 27 personnes en détresse au milieu de la Manche ont, en vain, appelé longuement des secours en Angleterre et en France avant de se noyer, mais pourquoi acceptons-nous dans un silence assourdissant que le Préfet des Alpes maritimes refoule vers l’Italie des personnes qui veulent demander l’asile en France? 2

De Lesbos à la Manche, de Nice à Calais en passant pas les campements dans nos villes, jusqu’à quand serons-nous sourds et aveugles? Qu’est-ce qui fait que notre Europe, qui est une des zones les plus riches du monde et dont la richesse s’appuie parfois sur des pays d’extrême pauvreté, est aujourd’hui à ce point refermée sur elle-même et transgresse ses propres valeurs? 3 Malgré des rapports officiels établissant que les étrangers apportent plus à notre pays qu’ils ne coûtent, des discours politiques continuent d’affirmer l’idée fausse que les étrangers sont trop nombreux, qu’ils coûtent trop cher et que nous devons nous protéger! C’est cela qui est massivement retenu par l’opinion publique.

Aujourd’hui l’idée même d’hospitalité, que le livre des Hébreux nous invite à ne pas oublier 4, doit être défendue et promue. Il y va autant du respect des grands principes que de notre humanité.


Espace Rédaction    intranet
© Journal L'Essor 1905—2024   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?