Logo Journal L'Essor
2022 2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Décembre 2021
De la manipulation de l'opinion publique
Auteur : Georges Tafelmacher

Nous avons toujours cru que la manipulation était le fait d’êtres tordus, malintentionnés et criminels mais en réalité, en analysant les faits, la manipulation est d’ordre social, économique et surtout politique. Nombreux sont les politiciens qui, au lieu de faire de la politique, cherchent à manipuler le corps social pour le faire aller dans leur sens. De même, les hommes d’affaires manipulent le grand public pour assurer leur prospérité par l’adhésion à l’acte d’achat des gens transformés en «consommateurs». En effet, notre société de consommation est principalement basée sur la manipulation des gens pour leur faire consommer les produits de grande consommation, moteur principal de notre société, c’est même la base de notre économie qui ne lésine pas sur les moyens de manipulation pour que le grand public achète1.

À ce point, une définition de cette notion de manipulation s’impose car, en fait, tout peut être manipulation et il serait intéressant d’étudier ses mécanismes pour mieux la prévenir. La manipulation est une méthode délibérément mise en œuvre dans le but de contrôler ou influencer la pensée, les choix, les actions d'une personne, via un rapport de pouvoir ou d'influence (suggestions, contraintes, nudging2). Les méthodes utilisées faussent ou orientent la perception de la réalité de l'interlocuteur en usant notamment d'un rapport de séduction, de suggestion, de persuasion, de soumission non volontaire ou consentie.

Nous pensons d’abord aux sectes lorsqu’on parle de manipulation mais il s’agit d’un lavage de cerveau généralisé et coordonné et, en fait, elle entre en jeu dans toutes les relations quotidiennes et concerne aussi bien les individus que les foules. C’est une action qui cherche à orienter la conduite des personnes et des individus ou d'un groupe dans le sens qu'on désire et sans qu'ils s'en rendent compte.

Il ne s’agissait pas seulement de vendre, mais de changer le comportement des consommateurs (…) en développant l’éducation à la consommation dès le plus jeune âge, en créant des ateliers sur les robots ménagers pour les femmes au foyer, en cherchant à lever tous les obstacles et toutes les inhibitions face à l’acte d’achat. David Colon

Un exemple exemplaire de la manipulation peut s’observer chez Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook. Il est fils de psychiatre et ancien étudiant en psychologie et il s’est appuyé sur ses connaissances en psychologie pour agir, à leur insu, sur les comportements des utilisateurs de la plateforme. Il les a encouragés à inviter leurs amis, à charger leurs photos, à indiquer leur statut sentimental. Avec ses ingénieurs, il a développé des outils sur la base d’algorithmes «piratant» le cerveau humain pour nous rendre accros et nous encourager à donner le plus possible d’informations sur notre personne. Ces données sont mises au service d’outils publicitaires micro-ciblés toujours plus puissants, qui reposent sur une analyse prédictive de nos comportements d’achat ou de vote. Leur efficacité peut être mesurée en temps réel.

Autre exemple, la théorie du nudge2 est un concept issu des sciences du comportement, de la théorie politique et de l'économie basé sur des pratiques de design industriel. Elle fait valoir que des suggestions indirectes peuvent, sans forcer, influencer les motivations et inciter à la prise de décision des groupes et des individus, au moins de manière aussi efficace voire davantage que l'instruction directe, la législation ou l'exécution. Cette théorie fait valoir que des suggestions indirectes peuvent influencer les individus, d’une manière très efficace et c’est pourquoi elle est très en vogue de nos jours.

Selon les spécialistes en intelligence économique, dont David Colon3, la gestion de la perception (perception management), pratiquée par les entreprises est considérée comme une forme de manipulation mentale. Dans une démarche de «persuasion coercitive», elle tenterait d'influencer le comportement émotionnel ou le raisonnement objectif de la cible et à «induire ou renforcer des attitudes et comportements étrangers qui favorisent l’atteinte des objectifs pour acheminer des informations choisies vers des audiences étrangères afin d’influencer leurs émotions, mobiles, raisonnement objectif et, finalement, le comportement des gouvernements, organisations, groupes et individus étrangers.»

La manipulation mentale appelée «contrôle mental» ou alors «réforme de la pensée» n’est pas seulement liée à la question des sectes car sans la manipulation mentale, la société économique de la consommation ne peut exister. Pour la plupart d’entre nous, l'expression manipulation mentale est associée au terme «secte» ou à Facebook mais au final, il s’agit de transformer le social, modifier le droit, changer les rapports entre les dirigeants et le public et tout cela a un impact sur l'existence même des nos communautés.

La morale derrière tout cela… nous vivons dans monde d’illusions où la personne est réduite à son émotivité et à ses envies matérialistes et égocentriques, ce qui permettrait aux dirigeants de façonner à leur guise la mentalité des gens pour les faire marcher selon leurs souhaits et d’exercer sur eux un contrôle social subliminal. Ce n’est pas pour rien que les dépenses en publicité se montent à des centaines de milliards de francs, très rentables à la longue.

Le pire étant que les réponses à la pandémie «covid» ont été teintées de cette manipulation, nos dirigeants cherchant à nous «influencer» par ces mêmes méthodes et que pendant tout ce temps, ils partent en guerre contre les réseaux sociaux accusés de complotisme, de «fausse information» et de manipulation…!


1. La consommation ou comment manipuler les gens – https://sustainablesociety.com/social/consumerism

2.nudging – ou la persuasion à grande échelle – https://blogs.letemps.ch/veronique-dreyfuss-pagano/2021/04/29/le-nudging-ou-la-persuasion-a-grande-echelle-suite/

3 David Colon – https://www.culture-tops.fr/critique-evenement/essais/les-maitres-de-la-manipulation-un-siecle-de-persuasion-de-masse

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2022   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?