Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2021
Quand les Suisses imitent Kafka
Auteur : Emilie Salamin-Amar

C'est nouveau, ça vient de sortir, le chauffeur de mon bus n'accepte plus l'argent, la monnaie pour l'achat d'un billet. Or, à ma station, il n'y a pas de distributeur de billets. Comment dois-je faire?

- Vous pouvez payer avec une carte de crédit, ou avec un téléphone portable.

Mais enfin, c'est ridicule! Je ne vais pas utiliser ma carte de crédit pour 2 fr. 40!

- Alors il vous reste le téléphone portable. Vous devez télécharger l'application MBC.

Mais, je n'y tiens pas du tout. Je refuse d'utiliser mon téléphone comme un porte-monnaie. Alors, je fais comment?

- Moi, je ne peux pas vous vendre de billets. Avec le Covid, il y a des risques de contamination.

Mais, c'est stupide! Vous recevez bien votre courrier tous les matins. Vous voulez me faire croire que les facteurs contamineraient toute la population en déposant des lettres ou des journaux dans leurs boîtes aux lettres? Ça n'a pas de sens! Et puis, ça se saurait si le papier, les billets et les pièces de monnaie étaient contaminants.

- On a reçu des instructions.

Pourriez-vous faire remonter l'info auprès de la direction, s'il vous plaît? Comprenez que je n'ai rien contre vous à titre personnel.

- Vous n'êtes pas la seule à réclamer.

Oui, mais là, concrètement, je fais comment puisque vous ne pouvez pas me vendre de billet de transport.

- Vous en prendrez un à l'automate de la station de la Gare.

Mais je descends à la gare précisément. Je ne vais tout de même pas prendre un billet pour continuer mon chemin à pieds. C'est insensé!

- S'il y a un contrôle, vous serez amendable. Ca risque de vous coûter cher, 100 francs.

Attendez, vous pourriez au moins témoigner en ma faveur. Je ne suis pas une resquilleuse, regardez, moi j'ai la monnaie, je veux vous payer, c'est vous qui ne voulez pas, qui ne pouvez pas encaisser.

- C'est pas moi qui décide. Je ne peux pas vous vendre quelque chose que je n'ai pas.

Et vous croyez que tout le monde possède une carte de crédit? Que tout le monde a un téléphone portable?

- Il vous reste la formule abonnement mensuel que vous pouvez acquérir auprès de l'administration du MBC.

Ça c'est bon pour les travailleurs, les étudiants. Moi, je ne prends que rarement le bus, une à deux fois par mois, et encore.

- En tous les cas, pour le contrôleur, je vous aurai averti. À vous de savoir si vous désirez prendre le risque de payer l'amende.


Petite précision qui a toute son importance. La station de bus se trouve face à une maison de retraite. Et, j'ai remarqué que depuis l'entrée en vigueur de ce nouveau règlement, certains résidents de cet EMS ne prennent pratiquement plus le bus. Probablement qu'ils n'ont pas de téléphone portable et pas de carte de crédit.

La pandémie du Covid a bon dos pour nous obliger à passer brutalement au tout informatique alors que cette technologie n'est pas du tout fiable. Des piratages ont lieu trop fréquemment, et l'on voudrait que je confie mon maigre pécule à un appareil électronique qui est en réalité un téléphone! Et si je saisis bien ce qui est en train de se passer, demain, cet outil que l'on nous a mis entre les mains comme étant l'une des plus belles inventions deviendra notre chien de garde, notre cerbère qui dénoncera nos moindres faits et gestes, même les plus anodins. Quand, où, et ce que j'ai mangé. Quand, où, et avec qui je me suis promenée. Quand, où, et avec qui j'ai parlé. Quand, et quels sites j'ai visités. Qui sont les gens avec qui je suis en relation sur la toile. À quels sites suis-je abonnée. Quel est mon état de santé? Suis-je vaccinée ou pas, contre qui, contre quoi?

Afin que les résidents de la maison de retraite Silo puissent continuer à profiter de la proximité de ce bus pour faire un petit tour en ville de Morges, quelle mesure va-t-on prendre? Les mettre sous tutelle uniquement pour gérer le mode de payement du transport? Les empêcher de circuler librement alors qu'il leur reste encore quelques forces et l'envie de sortir de leur établissement?

Avant d'écrire cet article, j'ai pris la peine de téléphoner à l'administration du MBC. Il s'avère que la Poste refuse pour l'instant les payements sans contact via la Postcard. Selon le préposé avec qui j'ai discuté au téléphone, il me faudrait utiliser une autre carte… de crédit. Et puis quoi encore? Avec quelle banque la MBC a-t-elle négocié? Nous vivons dans un monde de fous!

Emilie Salamin-Amar

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?