Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Octobre 2020
2050 – L’Apocalypse helvétique
Lu par : Gloria Barbezat

2050 – L’Apocalypse helvétique
Eric Lehmann
Editions Slatkine
2020

Nous appartenons à la même planète et sommes appelés à affronter ensemble de nouveaux défis écologiques, démographiques, économiques et politiques.

Eric Lehmann, dans ce roman «catastrophiste», décrit une période de la vie du monde où tout n’est que déchéance et régression, résultat des années globalisées qui ont fragilisé la société planétaire. L’auteur explique sa prise de position dans ce passage plein de réalisme: «L’effondrement, même s’il est prévisible dans sa concrétisation, ne l’est pas dans son ampleur; la description que j’en fais tout au long de ces pages est volontairement catastrophiste afin que nous prenions conscience que l’histoire, contrairement à ce que projettent les Etats modernes, ne peut être écrite d’avance.»

De l’effondrement aux bonnes résolutions, l’auteur annonce même la fermeture de l’ONU et un retour à une Nouvelle Société des Nations. Bonne nouvelle, le droit de veto est supprimé et place à la solidarité internationale.

La Confédération suisse, meurtrie par l’effondrement général, résiste mieux: «Dès 2040, on a compris que le droit des gens devait l’emporter sur tout autre système». Renforcement de la décentralisation, exemplarité de la survie, nous assistons «à l’émergence d’une société égalitaire, solidaire, sobre dans sa consommation et multifonctionnelle. En 2050, après les années de turpitude extrême que nous venons de subir, il nous reste l’illusion de pouvoir être heureux.»

Et soudain, des Terriens qui se mettent à rêver devant la Révélation d’un monde en harmonie avec la Création.

Ce livre, éclairant et plein d’optimisme, est une belle contribution à la compréhension des réalités actuelles qu’elles soient sociétales, cosmiques et pandémiques et de leurs incidences sur l’avenir du monde.

À lire et à partager sans modération.

Gloria Barbezat

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?