Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier   index de ce numéro

Décembre 2019
700.000 pauvres dans le pays le plus riche du monde!
Auteur : Comité rédactionnel

D’après une récente étude du Crédit suisse, la Suisse est le pays le plus riche du monde: 564.650 francs par habitant. Statistiquement, cela signifie qu’un couple ayant deux enfants dispose d’une fortune supérieure à deux millions de francs. Il s’agit là d’une moyenne qui est fortement influencée par les quelque 400.000 millionnaires (oui, il s’agit bien de quatre cent mille) que compte le pays.

Ainsi, la Suisse conserve la tête du classement. Vu de l’extérieur, on peut donc penser que le pays regorge de richesses et que tous ses habitants ont un train de vie élevé. Ce n’est malheureusement pas le cas. Selon les statistiques officielles, il y a plus de 700.000 personnes pauvres dans notre pays, dont la moitié sont des aînés. Et on peut craindre que la situation se détériore au cours des prochaines années compte tenu des rendements très faibles des caisses de pensions.

Disons-le clairement: la situation actuelle est un scandale. Des centaines de milliers de personnes se serrent la ceinture pendant que d’autres, par exemple la famille de Christoph Blocher qui a une fortune de 12 milliards de francs (12.000 fois un million!), ne savent pas quoi faire de leur argent et osent en plus affirmer que le coût du travail est trop élevé en Suisse. Et dire que 40% des ouvriers votent pour un parti qui contribue largement à accroître les inégalités sociales!

La Confédération est riche (on annonce un bénéfice de deux milliards et demi de francs pour 2019) et pourrait l’être encore davantage si elle cessait de faire des cadeaux fiscaux indécents aux riches et aux grandes entreprises. Il n’y a hélas jamais d’argent pour les pauvres mais on va dépenser des milliards pour acheter de nouveaux avions (pour attaquer qui?).

Dans son récent congrès d’automne, le Conseil suisse des aînés relève très justement que des mesures efficaces doivent être prises pour lutter contre la discrimination des personnes âgées. C’est bien mais tout le monde, de l’extrême droite à l’extrême gauche, est d’accord avec l’intention. Halte aux bla-bla-bla de certains partis! Ce qu’il faut, c’est proposer des mesures concrètes pour réduire le fossé vertigineux entre les riches et les pauvres. Il faut espérer que les nouvelles autorités fédérales seront plus soucieuses d’équité que les anciennes. Et que les milliardaires et les millionnaires redécouvriront le sens du mot solidarité.

Comité rédactionnel de l’essor

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?