Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2020
Rejet du droit de vote à 16 ans dans le canton de Neuchâtel
Auteur : John Vuillaume

Poussez, vous aussi, un coup de gueule!

Le 9 février 2020, une nette majorité du corps électoral (58,5%) qui a participé au vote a rejeté le droit de vote à 16 ans, même s’il n’était prévu que sur demande.

Au-delà du gadget électoral des jeunes socialistes qui leur a explosé à la figure, ce résultat révèle des conservatismes qui tachent tout l’éventail politique, du POP à l’UDC. Une opposition entre Anciens et Modernes qui n’est pas sans rappeler celle sur l’école, entre les tenants des moyennes arithmétiques sélectives, socialistes, popistes, libéraux-radicaux et agrariens, et ceux d’une école intégrative et formatrice, une minorité du PS, quelques radicaux isolés et les Verts dans leur grande majorité.

Le droit de vote à 16 ans dans le canton de Neuchâtel a été combattu et refusé par l’UDC, le PLR, une bonne partie des popistes et une petite frange socialiste, soit une claire majorité qui s’est retrouvée dans les urnes. Les forces «progressistes» autour d’un noyau rose-vert n’ont pas fait le poids mais restent gonflées à bloc. En effet, la seule commune où le débat public a vraiment eu lieu, notamment dans les écoles du secondaire II, la ville de Neuchâtel, a voté pour le droit de vote à 16 ans: une véritable leçon de démocratie qui montre que le conservatisme prospère là où le débat démocratique est absent ou à l’agonie. Le changement ne peut s’opérer que lorsque les nouvelles idées ont pu être discutées, de manière à faire peu à peu leur chemin dans les consciences, jusqu’à convaincre une majorité de s’y rallier.

Espérons que le départ prochain de la très conservatrice Monika Maire-Hefti de la tête du département de l’éducation permettra d’entamer de nouvelles réflexions sur l’école neuchâteloise, plus en phase avec les évolutions politiques, pédagogiques et environnementales du moment.

John Vuillaume

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?