Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Août 2019    [72]
Socialiste un jour, socialiste toujours
Lu par : Pascal Wurz

Socialiste un jour, socialiste toujours
Jean-Claude Rennwald
Édition de l’Aire, 2019

En quatorze chapitres et 294 pages, Jean-Claude Rennwald dresse un portrait de la social-démocratie en Suisse et dans le monde, tout à la fois accablant par ses dérives droitières depuis l’époque des Tony Blair et Gerhard Schröder, mais surtout plein d’enthousiasme et d’espoir pour un socialisme renouvelé, parce que tout simplement le besoin de progrès social est toujours présent dans nos sociétés.

L’auteur commence par faire la démonstration de ce que le socialisme a pu apporter comme progrès social, depuis les congés payés de 1936 en France, à la réduction du temps de travail en Europe en général, en passant par l’émancipation économique et sociale du Portugal suite à la Révolution des Œillets, ainsi que les nombreuses expériences positives réalisées en Amérique Latine. Mais depuis Tony Blair et Gerhard Schröder, jusqu’à François Hollande, un certain socialisme s’est ouvert au libéralisme avec toutes les conséquences désastreuses que cela a engendré: remise en cause de certains acquis sociaux, flexibilité néfaste pour les travailleurs, et surtout la montée des populismes en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil. Quand la gauche n’écoute plus le peuple, celui-ci est récupéré par les extrêmes. Le constat est inquiétant.

Pourtant, Jean-Claude Rennwald se veut optimiste, il appelle à un renouveau de la social-démocratie. Le progrès social est toujours possible notamment en termes de réduction du temps de travail, qui permettrait de consacrer plus de temps à la culture, au développement personnel, à la famille et aux relations sociales. L’auteur aspire à une hausse des salaires, l’égalité salariale, la justice fiscale, une protection médicale équitable, le droit à une retraite épanouissante, des services publiques efficients et dignes de s’appeler ainsi. Autant de lieux qui appellent la gauche à se mobiliser. Certes, ce sont les thèmes traditionnels que le socialisme a toujours (ou presque!) revendiqué. Mais Jean-Claude Rennwald ne se limite pas à ces lieux communs de la gauche, il invite à investir de nouveaux champs de réflexions, porteurs de renouveau, comme la question de l’environnement et du réchauffement climatique, la question des migrations, et même celle de la construction européenne, ou encore celle de la démocratie.

Un livre, riches d’informations diverses et bien documenté, qui se veut optimiste, dont le but est de nous redonner foi en une gauche de progrès.

Pascal Wurz

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?