Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Août 2019    [62]
Les œillères et les obsessions de l’UDC
Auteur : Mousse Boulanger

L’Union démocratique du centre (UDC) est mal nommée. D’une part parce que ce parti n’a rien de démocratique car il est dirigé par des milliardaires qui sont davantage attachés à la défense de leurs intérêts qu’à ceux de leurs électeurs. D’autre part parce que ce parti n’est pas au centre mais à l’extrême droite de l’échiquier politique.

Alors que tous les partis (certains depuis longtemps, d’autres sous la contrainte) prennent conscience du réchauffement climatique, de la disparition des espèces et de la raréfaction des ressources naturelles, l’UDC s’enferme dans un déni confinant à l’irresponsabilité.

Tous les experts du GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sont unanimes pour dire que la dégradation de la situation est due aux excès des humains et à une société basée sur une croissance infinie. Les ressources de la Terre ne peuvent pas suivre et certains pays consomment plusieurs fois la part dont ils disposent. D’après une récente étude, la Suisse est très mal classée car elle pille outrageusement les pays du Tiers-Monde.

Et que dit l’UDC? «Que les manifestations concernant le climat sont des actions de mineurs instrumentalisés, mises en scène et bruyamment applaudies par des enseignants, médias, lobbyistes professionnels, par les Verts, le Parti vert’libéral, le Parti socialiste et même par le Parti libéral-radical». En un mot, tous ceux qui sont préoccupés par l’avenir de la planète sont de dangereux gauchistes.

Dans un journal tous-ménages distribué récemment, l’UDC base son argumentation sur la peur: «La classe moyenne sera arnaquée moyennant de nouveaux impôts et redevances et cet argent sera redistribué. Les citoyennes et citoyens seront rééduqués afin qu’ils modifient leur style de vie. Les arts et métiers et l’agriculture seront mis sous tutelle par de nouvelles prescriptions. Sous les habits verts à la mode, la gauche cherche à imposer un carcan socialiste et à prendre le pouvoir. Voilà la réalité.»

On croit rêver. Alors de deux choses l’une: soit les dirigeants de l’UDC ont des œillères, soit ils mentent consciemment pour tromper les électrices et les électeurs. Quoi qu’il en soit, ils desservent gravement les intérêts de la Suisse qu’ils prétendent défendre. Il serait judicieux que les électrices et les électeurs s’en aperçoivent.

Mousse Boulanger

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?