Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2018 
Où est la limite?
Auteur : Edith Samba

On sent clairement que les conducteurs du rouleau compresseur numérique ont coincé leur pied sur la pédale d’accélération. Avec tout ce qui a déjà été écrit en la matière, tout le monde est sensé percevoir que nous nous embarquons collectivement dans un chaos invraisemblable de complexité. Le forcing exercé sur l’ensemble de la société, la ringardisation de tous ceux qui émettent la moindre réserve est bien orchestré, jetant l’opprobre avec le sempiternel argument du temps des diligences. Les bugs, les piratages, l’espionnage, les ventes en chaîne des données personnelles ne semblent pas rendre plus précautionneux.

On sent clairement que les conducteurs du rouleau compresseur numérique ont coincé leur pied sur la pédale d’accélération. Avec tout ce qui a déjà été écrit en la matière, tout le monde est sensé percevoir que nous nous embarquons collectivement dans un chaos invraisemblable de complexité. Le forcing exercé sur l’ensemble de la société, la ringardisation de tous ceux qui émettent la moindre réserve est bien orchestré, jetant l’opprobre avec le sempiternel argument du temps des diligences. Les bugs, les piratages, l’espionnage, les ventes en chaîne des données personnelles ne semblent pas rendre plus précautionneux.

Une attention particulière doit pourtant s’exercer vis-à-vis des jeux en ligne, vidéo, casinos, aux réseaux sociaux révélateurs des pires grossièretés, des stigmatisations brutales à tout âge, sans compter que ces agissements sont extraordinairement chronophages.

Déjà aujourd’hui, on peut noter les problèmes de communication, de comportement dans les familles, entre générations, au travail, dans la rue ou dans les transports publics. Le virtuel dilue le contact avec le concret, le sens pratique, l’empathie, le lien social, il empêche des temps de réflexions, des retours sur terre. Mille initiatives tentent d’y remédier, mais malgré tout, les nez restent collés sur les écrans, le temps manque à tout le monde, les fausses nouvelles circulent plus vite et plus loin que les vérités, les communautés se renferment sur leurs convictions.

Les défis à relever sont monumentaux, à commencer par lever le pied de l’accélérateur et tenter de colmater, réparer, résister aux dégâts déjà installés. A la tendance autistique développée par la fascination des écrans, aux addictions multiples, à la perte du lien envers les autres, envers la nature, au profit des biens et services marchands, les parents et l’école vont devoir mettre les bouchées doubles. Ils doivent pouvoir s’appuyer sur l’aide de tous, du haut en bas de l’échelle des savoirs et des expériences. Notre travail quotidien revient à apprendre à faire la différence entre ce qui éduque, élève, rend plus humble, et ce qui abêtit, réduisant les a priori en un tissu de préjugés et de dogmatismes. Rester ouvert aux extraordinaires outils de savoirs que proposent les outils informatiques, tout en restant vigilant à garder bon sens et distance adéquate est déjà un défi à relever en soi. Mais dans le déluge de données à disposition dans tous les domaines, le tri devient impératif pour ne pas se noyer. Sacré exercice!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?