Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2020
Des situations très différentes
Auteur : Pierrette Kirchner-Zufferey

Nous, gens du troisième âge, sommes invités à exprimer les espoirs et les craintes de notre situation. Vaste sujet que celui-là, aujourd'hui, en notre pays dit privilégié! Avançons en clamant que nous sommes des privilégiés, entre autres, grâce à l'instauration obligatoire des caisses de retraite. Le sujet de la situation du troisième âge n'en reste pas moins vaste! En effet, nous sommes nombreux dans cette catégorie de personnes comprenant des gens âgés de 60 à 80 ans et présentant des états physiologiques et sociaux de la vieillesse plus ou moins prononcés ainsi que des choix de vie et des loisirs différents. Ce qui revient à dire que la situation du troisième âge est à traiter de manière générale ou vu d'un âge précis.

En pays au PIB respectable, une personne en bonne santé, travaillant, qui paye honnêtement le premier, le deuxième, voire le troisième pilier, peut envisager sa retraite sous de bons augures du début à la fin de sa vieillesse. Qu'un accroc survienne et tout le système médico-social se met en place. Ceci, bien entendu, si l'on est renseigné et si l'aide est demandée. La situation de privilégié continue au-delà du troisième âge soutenu par le Comité Suisses des Aînés oeuvrant avec les syndicats et les politiques. Le troisième âge en Suisse se porte bien, avec un bon pouvoir d'achat et une bonne santé permettant aux sexagénaires et septuagénaires de faire front à leur situation de grands-parents, souvent en charge de leurs propres parents!

Le revers de la situation idyllique ci-dessus se retrouve dans la population ayant eu de petits salaires, ceux ayant souvent subi le chômage, ceux tombés à l'AI, ceux sans caisse de retraite ou l'ayant utilisée à d'autres fins. Ce noir tableau, non exhaustif, concerne aussi les personnes isolées peu au fait de leurs droits ou trop fières pour s'informer ou demander de l'aide. Sans oublier les étrangers, les réfugiés, les sans domicile fixe, et ceux en situation illégale. Il est à souhaiter que les aides comme les allocations complémentaires, les indemnités pour handicapés, Caritas et autres institutions de bienfaisances, soient activées aussi pour ces derniers en situation du troisième âge.

Le Covid-19, en ce printemps 2020 ébranle l'avenir par son ampleur! Comment évoluera la situation des personnes du troisième âge devant le flou où ce virus mène le monde? L'espoir d'une solution reste-il l'élément permettant d'extraire chaque jour le suc de la vie afin de rester solidaires dans la mesure du possible et de ne pas trop peser sur les épaules des autres catégories de personnes ?

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?