Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2020
Une justice à deux vitesses?
Auteur : Alain Guillez

À cause de la lenteur du Ministère public fédéral, les organisateurs du championnat du monde de football de 2006 ne seront pas jugés pour leurs malversations et pour les pots de vin qu’ils ont reçus. Après 5 ans de tergiversations, le délai de prescription est dépassé. Verdict: un non-lieu. Il faudra bien trouver un ou des responsables car ce non jugement est scandaleux et renforce le camp de ceux qui considèrent qu’il y a une justice à deux vitesses. Si un citoyen modeste commettait le centième des fautes du procureur de la Confédération, on le mettrait implacablement à la porte.

Ce sentiment d’injustice est renforcé par la décision du procureur genevois de ne pas poursuivre trois magistrats de la ville qui ont facturé des dizaines de milliers de francs pour des frais (taxi et champagne notamment) ne relevant pas de leur fonction. Bien qu’ils aient remboursé l’argent indûment encaissé, ils ont tout de même volé la collectivité publique. On n’ose pas croire que le petit employé qui détourne quelques centaines de francs puisse encore être condamné!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?