Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Décembre 2020
Fratelli Tutti
Lu par : Gloria Barbezat

Fratelli Tutti
Encyclique du Saint-Père François,
Éditions Saint-Augustin, 2020

Cette lettre encyclique adressée aux fidèles du monde entier porte sur «la fraternité et l’amitié sociale», par un appel vibrant pour plus de justice sociale et de promotion de la fraternité universelle face aux défis majeurs de notre temps.

Riche de huit chapitres, l’encyclique traite tous les thèmes inhérents à l’humain et son environnement social, politique et religieux. Elle met en évidence «les ombres d’un monde fermé» où le manque de fraternité prédomine. Citons ce passage qui nous invite à la réflexion: «… la société toujours plus mondialisée nous rapproche, mais elle ne nous rend pas frères. Plus que jamais nous nous trouvons seuls dans ce monde de masse qui fait prévaloir les intérêts individuels et affaiblit la dimension communautaire de l’existence.»

La notion de «prochain» est aussi présente par le rappel de la parabole du Bon Samaritain, en reprenant le cœur même du message franciscain, la fraternité, la solidarité, la paix entre les hommes, la défense de la Création. Il est primordial dans le message du pape François «le sens social de l’existence, la dimension fraternelle de la spiritualité, la conviction de la dignité inaliénable de chaque personne et les motivations pour aimer et accueillir tout le monde.»

Les échecs des populismes et du libéralisme sont aussi évoqués. Le pape François fustige le diktat des finances qui dénigre la dignité humaine en créant des inégalités sociales et économiques. Il plaide pour une réhabilitation d’une politique saine en insérant des projets réunissant les peuples dans la construction de leur destin. Il nous invite aussi à être vigilants à ce que «nos institutions soient efficaces dans la lutte contre tous les fléaux: l’esclavage, le trafic de drogues et d’armes, la faim, le terrorisme.» Dans sa plaidoirie contre les violences commises envers des êtres humains, il affirme que celles-ci constituent «une blessure dans la chair de l’humanité.» Le dernier chapitre de cette encyclique met en exergue l’importance du rôle positif des religions dans l’avènement de la fraternité humaine, «signe d’unité, pour établir des ponts, abattre les murs, semer la réconciliation.»

Incontestablement, le pape François adresse un appel universel au dialogue et à l’action, abordant des thèmes d’actualité avec des moyens concrets pour forger un monde meilleur en rappelant l’urgence de l’unité des chrétiens par le dialogue interreligieux, et la mise en place de formes politiques de la charité.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?