Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Octobre 2020
Donner, c’est donner, reprendre c’est…
Auteur : Le coin du potache

Ah !, cher Christoph Blocher, l’idée de montrer vos Anker et vos Hodler au bon peuple paraissait presque sympathique, n’était-ce la désinvolture avec laquelle vous étaliez ainsi votre immense fortune. Vous possédez, dites-vous, la plus grande collection d’art privée de Suisse. Nous en sommes très heureux pour vous. Et par anticipation, je vous remercie d’en faire don, lorsque sera venue l’heure de vous en séparer définitivement, aux musées publics de Suisse. J’apprécie beaucoup les toiles d’Anker qui montrent, mieux que celles d’autres artistes, cette profonde suissitude ancrée pour ne pas dire ankrée dans nos campagnes. Vous avez même cédé aux charmes d’un artiste romand: Félix Vallotton. C’est dire si nous sommes flattés, nous autres Welch qui, selon vous, sommes «moins» Suisses que vous.

Mais, cher Christoph Blocher, pourquoi a-t-il fallu que vous révéliez votre nature profonde en réclamant au Conseil fédéral votre pension de retraité du dit Conseil? Pension à laquelle vous aviez expressément renoncé. C’est pour, dites-vous, priver la Confédération de ce capital. Diable! Que vous a donc fait cette malheureuse Confédération pour provoquer ainsi votre ire? Vous n’êtes pas content (l’avez-vous jamais été) de la façon dont la Confédération dépense ses sous, pardon, nos sous, les vôtres comme les nôtres. Mais je comprends, ce sont à nouveau ces fichus étrangers. À vos yeux, Madame Keller-Sutter doit sans doute passer pour une épouvantable rastaquouère gauchiste.
L’impudente conseillère fédérale se serait déclarée favorable à, je cite, des: «groupes d’intérêts opposés à l’initiative pour une immigration modérée»!!! Un crime de lèse Blocher en somme.

Vous payez, est-il précisé dans la presse, chaque année plus d’impôts que ce que vous percevrez au titre de vos douze années de retraite, à savoir 2,77 millions. Ce qui montre bien que vous ne faites pas ça pour l’argent, mais bien pour poser un geste politique protestataire. Oserais-je vous suggérer de donner cet argent aux nécessiteux de Suisse? Ils et elles sont Suisses, comme vous, mais ils n’habitent pas la Goldküste et n’ont, en guise de propriétés artistiques, que des reproductions acquises dans les magasins d’ameublement. Et surtout, cher Christoph Blocher, – l’emploi du mot «cher» revêt ici une signification particulière –, ils sont de plus en plus nombreux, ces pauvres en Suisse. Ce serait plus digne. Mais, la dignité, de nos jours… ça peut coûter très cher.

M.G.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?