Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Août 2020
Ils veulent aussi des changements
Auteur : Réd.

Ils ont aussi participé à la rédaction du Manifeste 2020.
Nous avons choisi (très librement il est vrai) quelques phrases de leurs textes, tout en vous invitant à lire l’ensemble des contributions.


Cora Antonioli.   Enseignante, militante syndicale

La crise a mis en lumière les puissants dysfonctionnements de notre société, en particulier le désastre provoqué par des décennies de politiques d’austérité dans les services publics et par leur privatisation. Cette crise nous laisse aussi entrevoir ce que pourrait être une société consciente d’une collectivité qui tient par la solidarité et le soutien aux plus fragiles. Cette force collective nécessaire et celle de services publics pouvant réellement satisfaire les besoins fondamentaux de l’ensemble de la population doivent être deux piliers reconnus et valorisés de notre société.


Liliane Christinat.   Chargée de mission pour la transition école-métier auprès des élèves de fin de scolarité

Nous devrions vraiment réaliser que nos enfants et adolescents sont devenus des cibles et des victimes du consumérisme. Nous n’avons pas su les protéger des publicités mensongères qui les visent et les harcèlent. Et il est de notre responsabilité d’agir pour que cela change.


Amanda Ioset.   Secrétaire générale de Solidarité sans frontière

La crise économique dans laquelle nous sommes plongés va être profonde, et les premiers qui en subissent les effets sont les classes populaires et travailleuses. Inacceptable, alors que ce sont ces mêmes travailleurs qui ont été au front pendant toute la pandémie. Les autorités ne nous écoutent pas, car elles sont au service du projet des multinationales et des classes dominantes. La clef, c’est de s’organiser pour la lutte. Seule une force politique et sociale progressiste, organisée et mobilisée pourra rendre possible la transformation dont l’humanité a besoin.


Vincent l’Epée.   Dessinateur de presse

Une image vaut dix mille mots.


Pierre-Yves Maillard.   Président de l’Union syndicale suisse, conseiller national

Il faut créer et concrétiser en Suisse et partout dans le monde deux droits fondamentaux: le droit à la formation professionnelle et le droit à un premier emploi. Il n’y a pas de fatalité. L’espoir, la joie de vivre, le rêve sont encore là, tout près de nous. Ils existent dans le cœur des jeunes, qui ont envie de vivre, d’inventer et de créer.


Anne Papilloud.   Secrétaire générale, Syndicat suisse romand du spectacle

Les acteur-e-s culturels sont désireux de participer à l’élaboration du paysage culturel de demain. Ils ont des propositions à faire valoir pour une culture locale, durable, ouverte, inclusive, joyeuse et porteuse d’espoir.


Ana Ziegler.   Etudiante, membre de Grève pour le climat

Garantie et sauvegarde d’une agriculture suisse responsable, en la priorisant face à la concurrence déloyale du marché international, en la préservant du couperet des mastodontes de la grande distribution qui s’enrichissent de manière indécente grâce à la marge empochée à la revente, et en lui donnant les moyens nécessaires à une transition et production biologique.


Jean Ziegler.   Sociologue, vice-président du comité consultatif du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies

Une chose est certaine. Dans la lutte contre le virus, la stratégie capitaliste est un échec. Au cours des dernières générations, les oligarchies du capitalisme financier globalisé ont réussi à démanteler, désarmer l’Etat et à instaurer l’aliénation dans la conscience collective. Face à la pandémie, leur stratégie s’avère meurtrière.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?