Logo Journal L'Essor
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006
et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2019    [57]
«Un poisson pour un jour…» – Accompagner l’amélioration
Auteur : Patrick Kohler

Situé à 80 kilomètres au Sud de Dakar, le village de Mballing vit essentiellement des produits de la pèche. Depuis 2014, un groupement de femmes a participé au développement d’un séchoir à poissons qui assure à ses membres une amélioration significative de la qualité des produits finis ainsi que des pertes divisées par deux. Depuis le début de l’année, leurs conditions de travail se sont encore améliorées, grâce à l’inauguration d’une aire de traitement qui sert déjà de modèle dans tout le pays.

Les 200 femmes du groupement Bok Liggeey de Mballing furent les toutes premières à tester des séchoirs à poissons « Kiraye » développés par le CEAS en 2008. C’est grâce à leurs commentaires et suggestions que cette technologie a pu être affinée et diffusée le long de la côte du Sénégal dès 2014.

Mais si la qualité des séchoirs est importante, les responsables du groupement ont aussi aidés le CEAS à comprendre qu’il fallait faire un pas de plus et améliorer l’ensemble de la zone de traitement du poisson. Accompagnés par Yacinthe Diop, expert à l’Institut Technique Alimentaire de Dakar (ITA), Ils ont planché sur un plan d’aménagement type, qui permettrait d’améliorer notablement la salubrité des quais de pêche du pays. Une démarche participative a permis d’élaborer un plan qui a reçu l’aval de la Direction des Industries de la Pêche au mois de novembre dernier.

Dès lors, les travaux ont démarré rapidement, pour la plus grande joie des membres de Bok Liggeey. Pièce centrale de ce plan, un bâtiment regroupant sous le même toit sept salles, dont un vestiaire et des salles de lavage, de parage et de fermentation. « Elles se succèdent dans l’ordre des opérations de préparation du poisson. Cela permet d’éviter tout retour en arrière de la marchandise et donc toute contamination » explique Yacinthe Diop. Un puits a également été creusé et cimenté. Résultat de l’implication des autorités dans le projet, l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER) a promis de l’équiper d’une pompe photovoltaïque. Cette dernière alimentera bientôt le réservoir de 2000 litres qui assure l’eau nécessaire à l’hygiène générale du site.

Des équipements pour les ouvrières – bottes, bonnets, gants etc. – ainsi que pour le transport et le travail du poisson ont fait partie des investissements consentis par le groupement Bok Liggeey lui-même. Ils permettent d’améliorer notablement des conditions de travail et d’hygiène. Pour assurer une utilisation optimale des installations, des formations ont en outre été dispensées par M. Diop. Grâce à ses conseils, les femmes de Mballing se sont rapidement approprié leur nouvel outil de production et les premières commandes ont été honorées dès le mois de février.

En quelques semaines, l’unité de transformation de Mballing est ainsi devenue une véritable vitrine qui fait l’objet de beaucoup d’intérêt dans le pays. Prenant la balle du CEAS au rebond, l’ADEPME, l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises, a offert au GIE une formation complète en entreprenariat et promet de promouvoir l’unité de Mballing comme modèle pour toute la région.

Le plan d’aménagement étant validé par les autorités compétentes, sa diffusion devrait être facilitée, à commencer par les sept autres quais de pêches déjà équipés des séchoirs « Kiraye ». Aux 200 femmes bénéficiaires directes de ce projet pourraient donc bientôt s’ajouter 1700 autres ouvrières de tout le pays. De belles perspectives rendues possibles par toutes celles et tous ceux qui ont cru avec le CEAS dans ce projet !

En savoir plus: ceas.ch

Patrick Kohler

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2019   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?