Logo Journal L'Essor
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006
et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Février 2019    [53]
Lettre ouverte au Président Emmanuel Macron
Auteur : Emilie Salamin-Amar

Concerne: commémoration du 8 mai dernier

Monsieur le Président de la République,

Le 8 mai dernier, alors que je regardais à la télévision la commémoration du débarquement en compagnie de Monsieur Pierre A., âgé de 96 ans, il s’était assis tout près de l’écran afin d’avoir peut-être l’opportunité de revoir un ou plusieurs anciens résistants, anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu’il se rendit compte qu’il n’y avait plus personne au bataillon. Ils sont donc tous morts? me demanda-t-il. Serais-je alors le seul survivant? Comment se fait-il que personne n’ait pensé à me contacter pour représenter tous ceux qui se sont battus, qui ont souffert, ou sont morts pour la France?

Pourtant, c’était facile de nous retrouver, ceux qui s’occupent du déroulement de cette journée commémorative à l’Elysée pouvaient contacter une des associations d’anciens combattants, ils ont des listes à jour, eux! À mon avis, renchérit-il, ils auraient pu attendre qu’il n’y ait plus aucun survivant. C’est comme si nous avions été gommés, rayés du registre des vivants. Je ne suis pas contre le fait que l’on honore à présent les anciens combattants d’Algérie, mais moi, tant que mon cœur battra, je refuse que l’on me considère comme mort.

Monsieur le Président, je ne peux pas vous décrire dans quel état de perplexité et de tristesse Pierre A. se trouve depuis. En compulsant les archives de la presse normande, vous retrouverez de nombreux articles relatant son courage exemplaire durant ces années noires de la guerre. Je vous prie de bien vouloir vous pencher sur le passé glorieux, pour ne pas dire exemplaire de cet ancien résistant, afin de faire connaissance avec Pierre A. C’est un grand homme qui tout au long de sa vie a respecté et servi la France avec dévouement et humilité. Il serait peut-être temps de lui octroyer la Légion d’honneur ou autre distinction.

Recevez, Monsieur le Président de la République, mes salutations distinguées.

Emilie Salamin-Amar


P.S. En réponse à ma requête, j’ai reçu 3 lettres de l’Elysée. Une première en septembre, une deuxième en octobre et enfin une troisième en fin novembre 2018 dans laquelle vous reconnaissez cet oubli du Ministère des Armées. Monsieur Pierre A. sera donc enfin décoré en mai 2019. Alors que j’avais espéré qu’il le soit déjà à l’occasion de la cérémonie du 11 novembre 2018. Reste à savoir si Monsieur Pierre A. sera encore de ce monde l’année prochaine!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2019   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?