Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Dernier
Numéro précédent Premier   index de ce numéro

Décembre 2018    [1]
Le monde devient de plus en plus fou!
Auteur : Le comité rédactionnel de l’essor

Parmi les nombreux sujets d’inquiétude en cette fin d’année, il y en a trois qui retiennent particulièrement notre attention.

Tout d’abord, la montée vertigineuse du nationalisme. Dans des pays démocratiques comme l’Italie, la Hongrie, la Pologne, la Turquie, Israël, les Etats-Unis ou le Brésil, les électrices et les électeurs donnent de plus en plus leur voix à des candidats qui prônent le repli, le refus des demandeurs d’asile et la haine de l’étranger. Par exemple, au Brésil, Jair Bolsonaro, qui revendique haut et fort son racisme, sa misogynie, son soutien à la peine de mort et à la torture, s’est fait élire à la présidence du pays avec 55% des voix. Trump, Orban, Salvini, Poutine et quelques autres prétendent qu’ils se conforment à la Bible, alors que le Nouveau Testament est entièrement basé sur un précepte: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même». Et que dire de Netanyahu, Kabila, Xi Jinping et Erdogan?

En second lieu, il faut constater que le fossé entre les riches et les pauvres, loin de se résorber, continue à s’élargir. En Suisse, le nombre des milliardaires augmente sans cesse (ils sont 36 actuellement) et celui des millionnaires a dépassé le cap des 300.000. Pendant ce temps, les personnes qui sont sous le seuil de pauvreté sont toujours plus nombreuses (près d’un million d’après Caritas et le Centre social protestant) et le pouvoir d’achat des travailleurs est en recul, notamment en raison de l’augmentation régulière des primes d’assurance-maladie qui sont totalement antisociales. Faudra-t-il une révolution (pacifique bien entendu) ou une nouvelle grève générale (voir article en page 13) pour remédier à la situation?

Enfin, et malgré les Accords de Paris et les engagements pris par la plupart des Etats du monde, la pollution s’aggrave dangereusement. La température de la planète augmente, des espèces animales disparaissent, les glaces des pôles fondent, l’air devient irrespirable. Les inondations catastrophiques, les incendies gigantesques et les typhons dévastateurs devraient alerter les gouvernements. Eh bien non: Trump et compagnie ne voient que les intérêts à très court terme de leur pays. En Suisse, il y a même une association qui propose d’élargir les routes pour faciliter le croisement des grosses cylindrées! C’est affligeant à l’heure où il faudrait réduire la consommation d’essence des véhicules.

Puisque le forum de ce numéro est consacré à l’utopie, rêvons que des milliards d’êtres humains prendront rapidement conscience qu’ils sont conduits par des dictateurs qui s’accrochent au pouvoir et qui sont en train de détruire la planète… et nous avec!

Le comité rédactionnel de l’essor

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?