Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2017 
Réponse à Pierre Lehmann
Auteur : Daniel Béguin

À propos de l’article «Comment préparer l’après-collapse» (l’essor, février 2017)

On dirait que Pierre Lehmann a dressé le cahier des charges de notre coopérative1 et du bâtiment en construction à Sainte-Croix.

L’entraide… la convivialité: nous avons constitué une coopérative d’habitation et développons à l’interne une culture du dialogue et de la prise de décision par consentement. Nos réunions fleurent bon l’amitié autour d’une agape et la joie de se projeter dans un mode de vie en cohérence avec nos valeurs.

Une pièce chauffée au bois… et recours à l’énergie solaire: notre bâtiment n’a pas de chauffage central, mais des fourneaux à bois dans chacun des 9 logements. Par ailleurs, une double enveloppe largement vitrée (notamment avec des fenêtres de récupération) joue le rôle de «piège à soleil» tout en créant de jolis espaces de rencontre. 40 m2 de capteurs thermiques et 130 m2 de panneaux photovoltaïques (utilisation directe) nous aideront à approcher l’autonomie énergétique. Il va falloir apprendre à laver son linge ou sa vaisselle lorsque le soleil brille!

Maintenir la stabilité de la biosphère: nous avons créé un micro-écosystème en installant des toilettes à compostage à tous les étages, qui nous permettront de fabriquer notre propre engrais. Des citernes d’eau de pluie alimenteront les robinets de la maison (eau froide et chaude).

Repérer les endroits cultivables: nous allons créer notre propre jardin potager à côté de la maison et comptons bien cultiver nos légumes toute l’année à 1100 mètres d’altitude, grâce à une serre mobile, telle que l’a testée Eliot Coleman dans le Maine (USA)2.

Survie de la société: nous sommes tous (actuellement 13 personnes) habités par l’envie de promouvoir le vivant: bactéries dans le compost, levain dans le pain (cuit au four à bois sous l’escalier), légumes au jardin, animaux domestiques, martinets et chauve-souris dans des nichoirs ad hoc, plantes vertes dans les vérandas, petits fruits…

Pierre Lehmann doit rire dans son coin: en 1983 déjà, un curieux bonhomme était venu lui demander des conseils sur l’utilisation de l’eau de pluie et le compostage du caca dans une maison en construction à Middes (FR). C’est le même qui vous écrit aujourd’hui, avec les mêmes idées. Certains diraient: «il est monomaniaque, celui-là!» Mais quand c’est au service de l’avenir de notre monde, pourquoi pas, n’est-ce pas?

Daniel Béguin 3


Notes:
1. Voir www.domahabitare.ch
2. Des légumes en hiver, Eliot Coleman, Actes Sud, 2013.
3. Daniel Béguin, 1948, fils aîné du Dr Max-Henri Béguin, longtemps membre du comité de rédaction de l’essor.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?