Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2016 
Sociétés multinationales, armes de destructions massives
Alain Guillez

Depuis quarante ans je suis au service de l’Afrique et j’ai pu voir sur le terrain l’étendue des dégâts que les sociétés multinationales provoquent: empoisonnement des terres, érosion, désertification. Elles emploient des milices ou les gouvernements corrompus pour chasser les paysans de leur terre et j’en passe.

Il faut refuser les accords de libre échange avec l’Amérique du Nord. Ils visent à la privatisation à outrance de tout ce qui vit sur la planète. Ils provoqueraient aussi une invasion du maïs transgénique et autre soja manipulé; ils inonderaient les marchés européens de produits phytosanitaires dans la viande aux hormones de croissance, volailles, porcs, bovins!

Il faut voir dans quel état se trouve le Mexique avec ces accords avec les Etats-Unis! Paysans sans terre ou réduits à une extrême pauvreté. Pendant que les gros paysans aux Etats-Unis se font des choux gras avec les subventions agricoles. Au bas mot, stopper l’immigration mexicaine? Mensonges, manipulation, hypocrisie.

Ne nous laissons pas rouler et étouffer dans la farine empoisonnée de Monsanto, de Sygenta et autres. Sociétés sans foi ni loi, servies par des laquais, elles n’ont d’autre fin que l’enrichissement personnel en saccageant et en détruisant le vivant. Il n’y a pas de mot pour qualifier l’inqualifiable.

Alain Guillez
retraité

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2015   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?