Logo Journal L'Essor
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006
et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Centième anniversaire 2005    [11] °
Noël 1996
Auteur : Fritz Tüller (édito de décembre 1996)

Deux traits de lumière en cet Avent, assombri par la mondialisation de la régression.

D’abord, fait marquant, le quotidien genevois Le Courrier, refusant de se laisser rouler dans la farine est en passe de gagner son pari: il continuera donc, pour notre plus grande joie, de «relater, réfléchir, résister», de dire «l’essentiel autrement».

Ensuite, plus modestement, notre Essor nouvelle formule, non sans quelques tangages, arrive au terme de sa première année, se refusant, lui, à «mourir en beauté»: il poursuivra, alerte nonagénaire, sa mission d’éveil, de réflexion, de dénonciation. Avec vous et pour vous, amie lectrice, ami lecteur. Car enfin…

La lumière relie (Gisèle Balleys), elle nous aide à surmonter notre sentiment d’impuissance: «N’exagérons pas notre faiblesse individuelle… chaque âme peut être un foyer de rayonnement; qu’elle prenne garde à ne pas s’éteindre», écrivait Romain Rolland (cité par notre regrettée amie Délia Vachagandhy-Masnata).

Donnons, par notre travail de réflexion et de proposition, de résistance et de dénonciation, un peu de lumière à cette terre de Palestine colonisée où jaillit celle du premier Noël, à cette Mésopotamie sinistrée – l’Irak! – berceau de la civilisation, à cette Somalie brutalisée et abandonnée à son sort… Bref, à tous ces peuples, de Timor au Tibet, du Canal de Panama à l’Afrique des Grands Lacs, de l’Algérie à l’Afghanistan, des êtres humains brimés, malmenés et martyrisés, chez nous et au loin, par le nouvel ordre mondial et son économie totalitaire – remake d’Ordre Nouveau et mortel désordre – patronné par M. Clinton.

Car enfin, «il ne s’agit ni de gagner, ni d’être meilleur. Il s’agit simplement de poser les grandes questions, inlassablement, afin que lentement, lentement, l’énorme locomotive de la mort change de direction et choisisse celle de la vie» (Michèle Joz-Roland, juillet 1991).

Joyeux Noël!

<< Liste des témoignages
du Centième anniversaire
Témoignage suivant >>
du Centième anniversaire

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2019   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?